Hiroshima Mon Amour

Histoire d’un impossible amour à Hiroshima dans les années 1950 : elle, actrice française venue jouer dans un film pour la paix ; lui, architecte japonais ; tous les deux avec leurs blessures « de guerre » et leurs routes qui ne font que se croiser. Le premier long métrage d’Alain Resnais (sur un scénario de Marguerite Duras) réussit à ne pas être ennuyeux, même si la récitation de texte (caractéristique du cinéma des années 60 ?!?) peine à captiver l’oreille. La touche d’exotisme sauve l’ensemble d’une lourde pesanteur. (note : 3/5)

Laisser un commentaire