Pour aller au ciel, il faut mourir

Petit film tadjik (vous savez, ce petit pays que peu situeront sur une carte, quelque part en Asie, loin du temps et de l’espace) où l’histoire d’un jeune marié qui n’arrive pas à faire l’amour à sa femme sert de prétexte pour parcourir en voyeur une bribe de société, avec ses malheurs et ses vices et, surtout, ses éclairs de beauté (note: 7,5/10)

Laisser un commentaire