Electre

L’Electre réécrit par Hugo von Hofmannsthal au XXème siècle est sans aucun doute un texte d’une puissance digne des tragédies grecques. Cependant, la mise en scène de Stanislas Norday au Théâtre de la colline à Paris peine à redonner à ce texte une dimension autre qu’une simple récitation de texte. Malgré les efforts (et le mérite) de la comédienne à faire vivre l’héroïne la tragédie prévue par les mythes, l’ensemble reste « faible » et décevant. Dommage, le texte méritait mieux (note 4/10).

Laisser un commentaire