L’Orient des photographes arméniens


À l’Institut du Monde Arabe prend fin aujourd’hui l’exposition dédiée aux photographes arméniens des XIX et XX siècles qui ont immortalisé les visages et paysages égyptiens, libanais et turcs dans ce vaste orient où la fin de l’empire ottoman les a disséminés. Mais en dehors des noms d’artistes à consonance arméniennes, les photographies présentées étaient plutôt le reflet d’une époque que d’une vision arménienne de l’image. A voir malgré tout.

Laisser un commentaire